Je suis antipub, parce que…

la publicité est une agression dont on ne s’aperçoit même plus, mais que l'on subit néanmoins, comme l'air pollué, comme le bruit, comme l'indifférence dans les yeux des hommes, et qu'elle participe de la violence des villes.