Je suis antipub, parce que…

mon temps de cerveau n'est pas à vendre à coca-cola